Surveillance :
  -Méthodes
  -Les Résultats
  -Les Problèmes
  Sensibilisation
  Stabilisation de l'agriculture
  Biomonitoring
  -Methodes
  -Especes
  -Résultats
  Financement et Gestion
   
Plus que 150 personnes travaillent ensemble pour la conservation du Parc National de Taï.
Vous êtes ici : Conservation > Financement et Gestion
Projet Autonome pour la Conservation du Parc National de Taï

Le projet de la coopération ivoirio- allemande voudrait soutenir l'aménagement durable des parcs nationaux ivoiriens et assurer la conservation du Parc National de Taï à long terme en collaboration avec la population riveraine.


Après le programme MAB-UNESCO dans les années soixante dix, le projet WWF à la fin des années quatre vingt, un projet visant la conservation à long terme du parc et dénommé "Projet Autonome pour la Conservation du Parc National de Taï" (PACPNT) fut mis en place en 1993 à l'initiative de la coopération germano-ivoirienne.

Le PACPNT est financé et exécuté par un consortium d'organisations nationales et internationales. Ce sont: le Ministère fédéral allemand de la Coopération et du Développement (BMZ); la Kreditanstalt für Wiederaufbau (KfW), principal bailleur de fonds; la Deutsche Gesellschaft für Technische Zusammenarbeit (GTZ); le Fonds Mondial pour la Nature (WWF); la Fondation Néerlandaise TROPENBOS; le Centre Suisse de Recherche Scientifique (CSRS); le centre allemand "Centrum für internationale Migration und Entwicklung" (CIM), la Direction de la Protection de la Nature (DPN) du Ministère Ivoirien de la Construction et de l'Environnement (MCE).
Au cours de la première phase du projet (1993 à Septembre 1997), une serie d'activités pilotes de gestion et d'aménagement du parc et de la zone agricole périphérique ont été mises en œuvre, et un plan d'aménagement du parc a été redigé. La deuxième phase du projet (qui pris fin en 2001) est une phase d' exécution du plan d' aménagement.
Depuis 2001, la troisième phase est en cours.